Mobilité urbaine, mobilité durable ou comment amener nos enfants à repenser leurs déplacements ?

 Pourquoi faut-il encourager nos enfants à des choix raisonnés pour leurs déplacements et leur futur mobilité d’adulte?

  • élévation du niveau moyen des mers (15 cm depuis 1900), 
  • hausse de 40% du co2 depuis 1750, 
  • perte de la biodiversité, 
  • incidence négative attendue sur les rendements des cultures,

 

Devant ce constat autour du changement climatique, qui fait référence à une augmentation durable de la température moyenne de la terre*, l’adoption de l’accord de Paris en 2015 dans le cadre de la COP21, implique les gouvernements à la mise en place de politiques visant à réduire durablement la production de GES sur leur territoire.

Pour informer, sensibiliser et encourager les populations à cet enjeu mondial, un cadre d’actions sur le climat et l’énergie a vu le jour au niveau européen. Ce cadre d’actions a permis au niveau national l’émergence d’une palette d’opérations, Challenge de la mobilité, Label écomobilité, Campagne « Emile le serpent mobile », des pédibus..,

Fort de notre savoir et de notre compétence dans le domaine de la sensibilisation et de l’éducation à l’environnement et de l’accompagnement des territoires au service de leurs politiques, nous proposons en partenariat avec la Communauté Urbaine d’Arras une action éducative « En quête de déplacements ».

Ce projet pédagogique se déroule sur plusieurs mois avec différentes activités qui visent à promouvoir l’ensemble des moyens de transports doux. Il contribue ainsi à l’apprentissage des élèves dans le cadre de la citoyenneté, de la santé et de l’environnement. Elaboré sur 6 séances d’animation pour 7 classes du cycle 3, il met l’enfant en situation d’acteur, invitant celui-ci à concevoir des projets de communication, sous forme d’affiches et de journaux, en direction de leurs parents et du grand public afin de les inviter à changer leurs rapports à la mobilité.

Pour cette année 2017 les classes retenues sont:

  • Classe de Mme Rodriguez, école Varlet de Beaurains,
  • Classe de Mme Jordao, école St Jean de Beaurains,
  • Classes de Mme Masson et Mme Delmarre, école Daudet-Fort de Dainville,
  • Classe de Mme Bricart, école Matisse de Feuchy,
  • Classe de Mme Braule, école communale d’Hénin sur Cojeul
  • Classe de M Lefevre, école Sedar Senghor d’Achicourt

Nous leur souhaitons à tous un bon travail d’écomobilité et de riches projets.

 

*La décennie 2001-2010 a été plus chaude de 0,21°C que la décennie 1991-2000 et se situe 0,48°C au-dessus de la moyenne 1961-1990. L’année 2015, avec une température moyenne supérieure de 0,74°C à la moyenne 1961-1990, se classe au premier rang parmi les années les plus chaudes depuis 1850. Source www.statistiques.développement-durable.gouv.fr