Cette année 3 jardins ont participé à l'opération "Bienvenue dans mon jardin au naturel" pour ouvrir leurs portes aux habitants et échanger sur leur pratique naturelle du jardinage.

Hortensiartois a ouvert ses portes le samedi après-midi pour nous faire découvrir plus de 650 variétés d'Hydrangeas. Les explications fournies par André Diéval, expert reconnu au niveau mondial, ont permis de démontrer qu'un jardin "spécialisé" peut être naturel et exempt de produits phytosanitaires.

Dans les Biaux jardins du Cojeul, ouverts sur les 2 jours, Jean Marie Honoret nous a fait découvrir la permaculture. Installée sur 9 000 m2 de cultures maraichères et 900 m2 de serres, cette AMAP (Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne) propose un panier de légumes biologiques par semaine en n'utilisant aucun produit chimique et des techniques de permaculture prenant en compte les cycles naturels et la biodiversité du site dans son intégralité. Cette pratique du jardinage respectueuse de l'environnement permet de savoir comment vont réagir certaines cultures en fonction de la saison, des contraintes hydriques, des insectes ravageurs, des pollinisateurs...bref de replacer la culture des légumes dans un contexte global.

Les jardins d'Ezio, ouverts le dimanche matin, ont fait découvrir à une cinquantaine de personnes ce jardin partagé. Les conseils de culture de la plus jeune jardinière qui a 8 ans n'a rien à envier aux autres jardiniers plus agés. Pour d'autres, la lune est très importante et l'agrémentation du jardin avec les poupées, les personnages et les hôtels à insectes crées par Bruno De Zorzi font de ce jardin un véritable paradis pour promouvoir le jardinage au naturel.

Ce week-end ensoleillé a convaincu bon nombre d'amateurs de jardinage à venir pousser la porte des jardins et environ 100 personnes ont pu découvrir les différentes techniques naturelles de jardinage. Les jardiniers amateurs ont pu échanger leurs astuces, leurs techniques et prendre conseil auprès des jardiniers ayant ouvert leurs jardins ce week-end là.

Nous espérons que pour l'année prochaine, nous aurons plus de jardiniers désirant ouvrir leur jardin pour offrir une place encore plus importante au jardinage naturel.