Après 10 années passées à l'Ancienne Bibliothèque des Hauts Blancs Monts à Arras, le CPIE Villes de l'Artois revient pas très loin de son quartier d'origine Méaulens et intègre l'ancienne école Victor Hugo (rue Guinegatte).

Samedi 15 février fut une occasion, pour nous, de présenter les missions du CPIE aux habitants et aux nombreux représentant de collectivités et partenaires présents ce jour et d'affirmer notre volonté d'accompagner collectivités, entreprises, et citoyens dans la préservation de l'Environnement, le passage à l'acte en faveur de la Biodiversité, l'efficacité énergétique et le changement climatique.

 

Voici le discours de notre Président pour cette occasion :

" Merci, Monsieur le Maire, d’avoir permis ce retour du CPIE des Villes de l’Artois au cœur d’Arras, près de son implantation d’origine, en 1980, Place du Rivage, au Foyer Soleil avant de migrer dans l’ancienne médiathèque des Hochettes, avenue de l’hippodrome,

Merci aux membres fondateurs du Centre d’initiation à l’Environnement Urbain pour leur présence à nos côtés, Jacques Patris et Gérard Barbier. Je n’oublie pas, parmi eux, l’engagement et le soutien de Philippe Rapeneau lors de notre création mais aussi lors de sa vice-présidence à la Région,

Merci à nos administrateurs fidèles et passionnés et à notre équipe de 8 salariés pour leur dévouement et leur compétence, - un remerciement particulier et sincère à la directrice du CPIE : Claire Fonteneau

Merci à vous tous, amis, voisins, eco-citoyens,

 

Nous nous savions en situation précaire dans le bâtiment de l’avenue de l’hippodrome. En milieu d’année, monsieur le Maire vous m’avez fait part de votre souhait de nous voir arriver dans l’ancienne école Victor Hugo, avec le projet d’en faire une « maison des écocitoyens » : c’est chose faite ! Vous nous remettez les clefs de la maison aujourd’hui en partage avec l’association Environnement-Conseils engagée, elle aussi, sur ce beau sujet.Voici une bonne occasion de rappeler les missions de notre association « Centre d’Initiation à l’Environnement Urbain » car le CPIE est un label national décerné aux associations travaillant dans l’environnement et respectant une charte. Il y a 79 CPIE en France, animé par 800 salariés et soutenus par plusieurs dizaines de milliers de bénévoles. 

 

 

Créés dans les années 1970, l’action des CPIE est guidée depuis leur origine par des valeurs résumées en 3 points :

 

 

 

 

 

  1. Une approche humaniste de l’environnement : concourant à l’épanouissement de l’homme dans la complexité de son milieu de vie,

  2. La promotion de la citoyenneté : en incitant chaque citoyen à agir pour contribuer au débat public et à la décision sur les choix environnementaux et leurs impacts, 

  3. Le respect de la démarche scientifique : en développant les connaissances et le regard critique des concitoyens, face aux obscurantismes et aux idées reçues, 

Les CPIE ont touché, éduqué, en l’espace de 40 ans, des millions de jeunes et de citoyens et ont ainsi largement participé à la conscientisation des enjeux environnementaux par la population française.




Face aux urgences environnementales de plus en plus nombreuses et de plus en plus évidentes (le changement climatique et sa cause anthropique, la dégradation vertigineuse de la biodiversité sur quasiment tous les territoires, la disparition rapide de sols agricoles et naturels, le développement des pollutions de toute nature, le gaspillage partout dans le monde de la ressource en eau, de la ressource alimentaire, …), l’heure n’est plus à la simple prise de conscience mais à l’action.

Ainsi, chaque CPIE, ancré sur son territoire, agit avec les gens et les acteurs qui l’habitent et, en prenant appui sur leurs envies, leurs besoins, leurs savoirs et savoir-faire et en
apportant sa connaissance du territoire, son expertise, sa p"édagogie. Il les accompagne pour élaborer et mettre en œuvre des solutions territoriales innovantes.

 Alors qui sommes-nous ? Le CPIE des Villes de l’Artois travaille sur le territoire de l’ancien Pays d’Artois, depuis les frontières du ternois jusqu’au cambraisis. Notre champ d’activité est très large (environnement, biodiversités, mobilité, énergies, bonnes pratiques, transition…). Notre budget s’équilibre grâce aux conventions passées avec les collectivités ou les entreprises en contreparties de missions exécutées pour leur compte. Nous avons ainsi une action soutenue et conventionnée avec la Région Hauts de France que je remercie ici, en la personne de Nathalie Gueerbrandt, conseillère régionale. Il y a 7 CPIE en Hauts de France : Flandres Maritime, Val d’Authie, Chaîne des terrils, Villes de l’Artois, Pays de Somme, Vallées de l’Oise et Vallées de l’Aisne représentant au total 115 salariés.


Je serais mauvais président si je n’en profitais pas pour faire un appel au peuple : l’adhésion annuelle à notre CPIE ne coûte que 10€. Elle est pour nous la preuve de votre engagement à nos côtés. Suivez-nous et réagissez sur www.cieu.org et notre page FB CPIE Villes de l’Artois.

Nous aurons l’occasion d’établir un programme d’animation relatif à cette éco-citoyenneté avec vous dans cette salle qui vous est ouverte mais sous notre responsabilité. Nous voulons aussi redonner une vie à la cour et au jardin ci-dessus. Elles offrent un espace intéressant pour développer des projets. Nous aurons quelques idées à vous proposer mais les vôtres seront les bienvenues.

 

Enfin pour conclure : deux citations de Victor Hugo tout à fait légitime dans ces lieux :

" C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas. "

" Mes amis, retenez ceci : il n'y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n'y a que de mauvais cultivateurs. "

Puisse Victor Hugo nous inspirer tous pour longtemps dans cette nouvelle maison des Eco-Citoyens ! Je vous remercie !"