- « Notre quartier propose de mettre en place au niveau des transports piétons-vélos des pistes cyclables dans la ville de Clim’way. Nous pourrons nous déplacer en toute sécurité, moins d’accidents, allez à l’école en vélo, allez aux sports et c’est bon pour la santé, et on fera baisser de 500 tonnes les gaz à effet de serre. Alors votez pour notre action ! »

- « Le quartier des Hirondelles souhaite développer pour les transports et les déplacements dans la ville, le réseau de bus de Clim’way, qu’il y ait plus de bus, on pourra l’utiliser pour aller le samedi à la danse, au foot... Pour les GES, moins 1250 tonnes pour cette action. Qui vote pour ? »

- « Je suis le conseiller de quartier de la Solidarité, nous proposons, pour le thème de l’habitat, d’installer des composteurs dans les habitations afin de réduire la quantité de déchets et de produire du compost pour les plantes et potagers. On y met les épluchures de légumes, carottes, pommes de terre... Moins 400 tonnes de GES. Ceux qui sont pour, lèvent la main ! »

- « Dans le thème de l’école, il y a beaucoup de gaspillage et d’énergie dépensée, on laisse les lumières des classes allumées et on ne ferme pas la porte pour aller en récréation, perte de chaleur et gaspillage d’énergie On souhaite chasser le gaspi’ à l’école, en proposant de réaliser des affiches et de passer dans les classes pour informer les camarades sur les gestes responsables. Moins 300 tonnes de gaz à effet de serre pour cette action. Qui vote pour ? et qui vote contre, pourquoi ? »

De janvier à février 2020, 20 classes de CM2 ont bénéficié du module sur le changement climatique dans le cadre du Programme d’Education à l’Environnement mis en place par la Communauté Urbaine d’Arras .

Dans une démarche coopérative et de réflexion, les élèves ont pu être forces de propositions, entre autres autour du jeu Clim’Way® qui a été adapté leur niveau. Ce jeu interactif sensibilise les élèves à gérer ensemble une ville afin de faire baisser les rejets de GES des activités humaines. En situation d’acteurs citoyens, les enfants sont invités à réfléchir sur leurs comportements au quotidien et de proposer, en les justifiant, des actions et de nouveaux comportements favorables à la réduction des GES pour la ville.

 

Partie prenante dans cette animation, les enseignants poursuivent le travail amorcé par le CPIE Villes de l’Artois lors de 2 séances réalisées au sein de leur classe. Ce travail d’approfondissement et de clarification permet aux enfants de développer une compréhension de l’intérêt de consommer local, moins de gaz à effet de serre, et de partir à la « chasse aux mauvais gestes dans son quotidien ».

 

Pour ce module "changement climatique", chaque enseignant complète une fiche d’évaluation, en voici quelques extraits :

 - « Les supports variés ont été pertinents, accessibles et ludiques. Ils (les élèves) en reparlent régulièrement »;

- « Les objectifs correspondent bien au programme. Leurs ( les élèves) remarques après séances sont très construites, résument bien ce qui a été vu durant les séances. Les séances sont motivantes pour les élèves »;

- « Oui, les enfants ont bien compris le besoin d’agir pour la planète. Ils cherchent des solutions pour l’école et chez eux. Vocabulaire adapté et expliqué s’il y a un problème »;

- « Les enfants sont en train de prendre conscience du changement climatique, de ses mécanismes et de ses conséquences »;

- « Les élèves ont apprécié pouvoir se mettre à la place d’élus pour proposer des solutions. Réflexion sur leur façon de faire et sur ce qu’ils peuvent améliorer, TB. Matériel simple et facile à utiliser en classe. Etude de documents et réflexion en groupe: TB. »;

- « Jeux très intéressants car les élèves sont actifs. Très complet. Les élèves et les enseignants ont beaucoup de chance de bénéficier de ces actions. »;

- « Le module permet aux élèves de comprendre ce qu’est le réchauffement climatique, ses causes, ses conséquences dans la première séance. Dans la seconde, complémentaire de la première, ils observent les actions et les comportements permettant de lutter contre le réchauffement. Par le biais du jeu, ils se rendent compte que des gestes simples peuvent aider à réduire les émissions de GES, en cela ils prennent conscience de l’enjeu et de ses solutions. Activités variées durant les séances: jeux, support numérique. Mobilise différentes capacités des élèves dans différents domaines disciplinaires. Véritable échange entre la classe et l’animatrice. »;

- « Les séances proposées lors du module par le CPIE sont très intéressantes et formatrices pour les élèves. Elles sont pertinentes et riches, les supports proposés sont variés et adaptés à l’âge des élèves. La thématique abordée est un enjeu écologique et de société. ».